Gratin de butternut et épinards

Ingrédients :

750 gr. d’épinards frais

1 kg de butternut

2 oignons

2 gousses d’ail

1 brique de crème de soja ou d’amande

150 grammes de fromage de chèvre frais

4 râpes de noix de muscade

¼ tsp de poivre noir moulu

1 tsp de sel

50 gr. de parmesan râpé (optionnel)

Préparation :

Laver les épinards puis les blanchir à l’eau bouillante avec une pincée de bicarbonate de soude pendant trois minutes.

Égoutter les épinards puis les presser un peu pour enlever un peu plus d’eau.

Peler et vider la butternut.

La couper en tranches d’un centimètre puis détailler en petits cubes.

Mélanger la crème de soja avec le fromage de chèvre frais, sel, poivre, noix de muscade.

Sauter les oignons finement découpés pendant 5 minutes, ajouter l’ail râpé.

Cuire encore une minute.

Préchauffer le four à 180/200 Celsius.

Dans un grand plat à gratin, monter une couche de butternut, une couche d’épinards, la moitié du mélange avec la crème, puis recommencer.

Vous pouvez saupoudrer de parmesan pour gratiner.

Mettre le gratin à cuire pendant 45 minutes.
Équivalences :  

Tsp = tea spoon = 1 cuillère à café = environ 5ml

 

Le curcuma

Le curcuma (Curcuma longa) est originaire du sud ou du sud-est de l’Asie. Le curcuma est cultivé depuis l’Antiquité en Inde. Il est fréquemment mentionné dans la littérature en sanskrit à partir du IVe siècle de notre ère, notamment dans l’Atharva-Véda.

Le Curcuma longa semble avoir été connu en Chine avant le VIIe siècle de notre ère. Il est connu en Occident depuis l’Antiquité.

Il est le plus souvent utilisé séché et réduit en poudre et très présent dans la cuisine indienne, Thaïe, Cambodgienne. Il faut dire que frais, il vaut mieux prendre des gants pour le cuisiner car sa belle couleur orangé contient un des pigments les plus forts qu’il soit et votre peau va se colorer et rester ainsi de nombreux jours.

Il est originaire du sud de l’Asie et on l’appelle aussi le «Safran des Indes» mais on le connaît en Europe depuis l’Antiquité.

On lui reconnaît des propriétés anti-oxydantes, son principe actif, la curcumine est l’objet d’études très actives. Il est probablement l’anti-inflammatoire naturel le plus puissant identifié à ce jour .

Les racines de curcuma sont aussi utilisées depuis longtemps dans les anciennes médecines chinoises et indiennes comme anti-inflammatoire et contre la faiblesse des os. Il apaise également les difficultés menstruelles et digestives. Il est stimulant, reconstituant, antiseptique et analgésique .

Le curcuma soutient activement toutes les cellules de l’organisme avec une mention spéciale pour celles du foie. La synthèse de 4.000 études, sur le curcuma, relève pas moins de 580 avantages sur la santé exprimés par ses polyphénols !

Le gingembre

rhizome de gingembre

 

Le gingembre est un rhizome. C’est la partie souterraine et parfois subaquatique de certaines plantes vivaces.

Mais ATTENTION il ne faut pas confondre rhizome et racine.

Qu’est-ce qui les différencie ?

Et bien le rhizome se développe plutôt horizontalement contrairement à la racine plus plongeante. Sa structure interne est le plus souvent un organe de stockage, une réserve d’énergie. Et ce rhizome porte de minuscules feuilles qui ressemblent à des écailles, des nœuds et des bourgeons qui vont produire des tiges aériennes et des racines. De plus quand il est séparé de sa plante d’origine il devient un organe de propagation et de reproduction.

Le Gingembre, ZINGIBER officinal, est sans doute le plus connu des rhizomes. Il est originaire d’Asie, mais commercialisé depuis bien longtemps par les marchands arabes de la côte Est de l’Afrique qui l’appelait ZENJ. Il est présent dans la quasi-totalité des cuisines asiatiques, en Inde, en Chine, au Vietnam, au Japon etc .

Le jeune rhizome est juteux et charnu, avec un goût assez doux. Plus il vieillit, plus il devient fibreux et fort.

Le gingembre est stimulant, diaphorétique, expectorant, carminatif et antiémétique . L’usage du gingembre remonte à plus de 5000 ans. C’est l’une des plantes les plus utilisées en médecine Ayurvédique indienne.

Également utilisé en phytothérapie, le gingembre est conseillé pour les désagréments digestifs, le manque d’énergie, de vitalité ou encore pour combattre diverses infections.

Le gingembre est riche en minéraux. Il contient du manganèse, du phosphore et du magnésium. Mais aussi du calcium, du sodium et du fer. Il est également un puits de vitamines, puisqu’il contient des vitamines B1, B2 et surtout de la vitamine B3.

En 1999, l’Organisation Mondiale de la Santé a reconnu l’utilité du rhizome de gingembre pour lutter contre les nausées et les vomissements de la grossesse. En effet, les gingérols et les shogaols contenus dans la plante jouent un rôle important dans l’effet antiémétique, notamment en agissent sur la réduction des mouvements de l’estomac.

 

Recette avec du gingembre : Riz épicé aux pommes de terre

Lasagnes de pommes de terre à l’aubergine

Ingrédients :

500 gr. de grosses pommes de terre

2 grosses aubergines

1 oignon

2 gousses d’ail

1 boîte de tomates en cubes ou 4 tomates fraîches

1 petite carotte

1 branche de céleri

½ tsp de curcuma, coriandre, cumin

2 tbsp de basilic frais hâché

1 tsp de sel

¼ tsp de poivre

50 gr. de parmesan ou une boule de mozzarella

Préparation :

 

Émincez l’oignon finement, de même avec le céleri.

Râpez la carotte, râpez la gousse d’ail.

Dans une casserole, mélangez et chauffez 2 cuillères à soupe d’huile puis ajoutez l’oignon, le céleri et la carotte.

Faire revenir quelques minutes .

Ajoutez l’ail et les épices .

Attendez quelques minutes de plus et ajoutez la tomate .

Laissez mijoter à feu doux au moins 20 minutes .

Ajoutez le sel, le poivre et le basilic à la fin de la cuisson .

Coupez les pommes de terre en tranches d’un demi centimètre.

Précuisez les à l’eau bouillante pendant 5 minutes, elles doivent rester fermes .

Coupez l’aubergine en tranches d’un centimètre dans la longueur, puis cuisez la à la vapeur 5 à 10 minutes ( al dente ) .

Dans un plat à gratin, montez des couches de légumes : on commence par un peu de sauce tomate, puis une couche de pommes de terre, puis une couche d’aubergines, sauce tomate, on recommence, pommes de terre, aubergines, tomates.

Parsemez de parmesan râpé ou recouvrez de tranches de mozzarella.

Enfournez pour environ 45 minutes à 200 degrés.
Équivalences :  

Tsp = tea spoon = 1 cuillère à café = environ 5ml

Tbsp = table spoon= une cuillère à soupe = environ 15ml

 

Le persil plat

persil plat vu de près

C’est une plante qui existe spontanément dans l’Asie du sud-ouest, l’Afrique du Nord et en Macaronésie ( les Açores, les Canaries, les îles du Cap-vert et Madère), largement cultivée dans toutes les parties du monde.

Tiges charnues au goût très parfumé mais fin, souvent utilisé haché pour renforcer les saveurs insipides.

Le persil est à la fois un condiment et un légume. Il est autant utilisé en décoration qu’en agrémentation de plats.

Il est dépuratif et diurétique mais également stimulant et reconstituant .

C’est une plante inscrite à la pharmacopée française.

On emploie la racine comme diurétique, sous forme d’infusion.

Les feuilles et la semence sont utilisées comme stimulant et emménagogue.

Recette avec du persil plat : le taboulé libanais

Taboulé libanais

Ingrédients :

 

1 tomate moyenne

1 bol de boulghour

2 bols de persil plat

6 cuillères à soupe d’huile d’olive

4 cuillères à soupe de jus de citron

Préparation :

 

Ébouillantez la tomate, puis pelez la et retirez les pépins, pour en faciliter la digestion.

Cuisez et égouttez le boulgour.

Hachez grossièrement le persil plat.

Dans un saladier, mélangez le boulgour refroidi, la tomate coupée en petits dés, le persil, l’huile d’olive et le jus de citron; salez et poivrez à votre goût.

Laissez reposer au moins une heure au frais .

Plus d’infos sur le persil plat ici

Stage de cuisine du 14 au 15 octobre 2017

assiette-riz-epinards-betteraves-chutney-ayurvedique

Rejoignez nous au cœur des Cévennes pour ce stage de deux jours.

Début des cours le samedi matin à 9h30 dans la cuisine du gîte de Gardoussel .

Fin des réjouissances dimanche à 17h00 après le goûter .

Hébergement sur place au gîte de Gardoussel, en chambre seule ou partagée  ( tarif à définir ) .

Possibilité d’arriver la veille pour ceux qui le souhaitent .

Les repas équilibrés seront dégustés tous ensemble et préparés en tenant compte des besoins et régimes de chacun.

Nous terminerons ce stage le 15 octobre par un repas complet traditionnel indien afin de découvrir certaines notions de la médecine ayurvédique.

Tarif des cours : 180€ pour 12h de cours .

 

Chutney de coriandre fraîche

Ingrédients :

 

1 botte de coriandre fraîche

¼ cup de jus de citron pressé

¼ cup eau

¼ cup de noix de coco râpée

1 tsp de sirop d’érable

2 tbsp de gingembre frais râpé

½ tsp de sel

¼ tsp de poivre noir moulu

Préparation :

Hacher la coriandre finement au couteau .

Placer tous les ingrédients liquides en premier dans le blender, puis tout le reste .

Laisser le blender faire le travail pendant 1 à 2 min , rajouter un peu d’eau si nécessaire .

Attention, le but n’est pas de faire un coulis !

Laisser reposer au frigo .

Le dessus prendra une teinte marron, cela est du à l’oxydation .

Le chutney se conserve, en pot fermé, 3 jours maximum au frigo .

Équivalences :  

cup  :  mesure américaine : environ 240 ml

¼ cup environ 60 ml

Tsp = tea spoon = 1 cuillère à café = environ 5ml

Tbsp = table spoon= une cuillère à soupe = environ 15 ml

 

Plus d’infos sur la coriandre ici .

La coriandre

coriandre fraîche dans un panier

L’origine de la coriandre est incertaine. Elle pousse à l’état sauvage dans une vaste zone au Proche-Orient et dans le Sud de l’Europe.

La plus ancienne trace archéologique de coriandre ( environ 6 000 ans avant  J‑C. ) a été trouvée dans la grotte de Nahal Hemar en Israël. La coriandre semble avoir été cultivée dans la Grèce antique au moins depuis le IIe millénaire avant  J‑C.

En France, des fouilles archéologiques ont mis en évidence la présence de la coriandre depuis l’Antiquité ( entre le Ier siècle avant  J‑C et le Ve siècle ) .

Herbe au goût pénétrant, légèrement anisé, au parfum musqué et citronné, la coriandre est appelée aussi persil arabe, persil chinois.

Les fruits séchés, au goût différent de celui des feuilles, sont souvent confondus avec des graines. Ils sont utilisés comme épice. Moulus, ils sont un ingrédient de base de nombreux mélanges, tels que les curry.

Leurs racines sont surtout utilisées dans la cuisine asiatique, en particulier en Thaïlande. Pilées avec de l’ail et du poivre, elles constituent un condiment de base.

Les feuilles ne supporte pas la cuisson ajoutez-les à la fin. Par contre les branches peuvent une fois ciselée intégrer à la cuisson, un plat, un bouillon et le parfumer ;

Plante stimulante , sudorifique , diurétique , calmante , fébrifuge .

Elle est de nos jours employée en phytothérapie, en homéopathie, et en aromathérapie. Ce sont principalement ses fruits entiers, ou en poudre, et son essence qui sont utilisés.

Recette avec de la coriandre : Chutney de coriandre fraîche

Potatoes rôties

Ingrédients :

1 kg de pommes de terre moyennes à frites

½ tsp de curcuma

½ tsp de sel

1 tsp de curry ou paprika

2 tbsp de ghee ou d’huile

Préparation :

Lavez les pommes de terre, gardez la peau si elle est en bon état.

Coupez les en gros quartiers.

Dans une grande casserole, mettez de l’eau à bouillir.

Laissez cuire les pommes de terre 5 minutes puis égouttez les et passez les sous l’eau froide pour couper la cuisson.

Séchez les en les étalant sur un torchon propre.

Dans une petite casserole, faites chauffer le ghee avec les épices et le sel. Stoppez au frémissement.

Dans un grand saladier, mélangez les patates et le ghee aux épices pour bien enrober les pommes de terre.

Étalez les dans un grand plat à four ou sur un lèche frite.

Cuisez à 200 degrés pendant 1 heure à 1 heure et demie jusqu’à ce qu’elles soient bien colorées et croustillantes.

Équivalences :  

Tsp = tea spoon = 1 cuillère à café = environ 5ml

Tbsp = table spoon= une cuillère à soupe = environ 15 ml